Ilot, lauréat du Concours jardin jardins 2011

Ilot répond à la question de la place du végétal dans la ville. Ce tapis fibreux stabilisé par des structures flottantes est pensé pour créer des potagers partagés ou des zones humides peuplées d'une faune et d'une flore sauvage (oiseaux, batraciens). Les racines se développent dans l'eau et se couvrent naturellement de bactéries qui décomposent et absorbent les polluants auquatiques. Le résultat est un système aux multiples externalité positives : jardin sociaux, plaisir des yaux dans l'environnement urbain, trame verte pour les espèces sauvages et dépollution...